Bercée dès sa naissance par le saxophone magique de son papa Yochk'o, c'est tout naturellement que Débora Seffer s'est révélée musicienne de jazz. A six ans elle débute par le piano, puis sa passion pour le violon prend le dessus et lui permet d'obtenir trois premiers prix de conservatoire.

1992 — Elle crée son premier quartet, avec Thierry Maillard au piano. Son premier album « Silky » (La Lichere) est salué par la critique. Didier Lockwood dira d'elle : « Ce premier enregistrement témoigne de son talent, d'une technique très affinée, d'un immense tempérament et surtout d'une grande originalité. »

1993 — Débora Seffer obtient le « Django d'Or » du Meilleur Espoir français de Jazz.

1994 - 1996 — Les concerts s'enchaînent : Le Festival International de Jazz de Montréal, une tournée en Suède, le Festival de la Côte d'Opale, le Festival d'Antibes-Juans-les-Pins (Jazz à Juan), une prestation à Pusan en Corée... Elle jouera entre autres avec Ornette Coleman, Stéphane Grappelli, Marcel Azzola, Christian Escoudé et Biréli Lagrenne.
Lors d'une télé ("Salut Manu" FR3) elle rencontre la chanteuse Mauranne, qui l'invitera à l'Olympia pour jouer.

1997 — Lors de la sortie sous le label RDC Records de son troisième disque « Mantsika », la critique est unanime. Elle joue à New York avec Lenny Stern et se produit à nouveau au Festival International de Jazz de Montréal aux côtés de Biréli Lagrenne, Dennis Chambers et Matthew Garisson. Puis elle assure la première partie de la tournée de Joe Lovano et joue en duo avec le guitariste Larry Coryell.

1998 — Toujours avec une équipe très soudée a laquelle la Fondation Sacem s'est joint, elle participe aux "Talents 98" du MIDEM où elle triomphe devant la profession conquise. Elle repart en tournée en mars, cette fois-ci en première partie de John Mc Laughlin.

Juillet 1999 — Débora enregistre « Standards » (RDC Records), avec Kenny Werner (piano), Ray Drumond (basse) et Billy Hart (batterie).

2003 — L'album « Débora Seffer New Group » sort chez Muséa, avec la formation d'un nouveau quartet : Thierry Maillard (piano), Laurent Souques (contrebasse) et Jean-My Truong (batterie). Pour la première fois, sur cet album Debora utilise sa voix...

2004 et 2005 — L'album « Héliotropes » (Cristal Records) sera suivi d'une tournée dans toute la France.

2010 — Album éponyme du groupe « 4 Essential », avec Thierry Maillard (piano), Dominique Di Piazza (basse) et Yoann Schmitt (batterie).

2011 — De retour en studio, Débora Seffer enregistre un nouvel album de chant. « Someone to Watch Over Me » sort en Novembre 2012 chez Muséa.

2012 à 2016 — Tournées en France et en Europe (Sunset sunside)


   Ils en parlent…

"... Débora Seffer s'impose dans un premier disque très prometteur comme la nouvelle et brillante représentante d'une tradition bien française : le violon jazz... " — Le Nouvel Observateur

"... Didier Lockwood a suscité des vocations, parmi lesquelles une des plus saisissantes s'appelle Débora Seffer... Le violon jazz est à l'honneur avec cette nouvelle étoile. Un cocktail subtil de ternaire, binaire, rythmes impairs, influences hongroises et tziganes... Un équilibre original entre mélodie, rythme et harmonie... " — L'Humanité

"... Débora Seffer est aujourd'hui l'une des plus attachantes virtuoses du violon – elle a joué avec Grappelli et Lockwood, Ornette, Coryell, Lagrène… En dépit de son jeune âge, Débora possède une maturité et une assurance déjà étonnantes aussi bien en tant qu'instrumentiste au jeu enlevé et dépouillé qu'en tant que compositeur... à suivre ... " — Jazz Magazine

"... L'apparition de Débora Seffer dans la sphère du jazz français a fait l'effet d'une bombe. Elle décline avec enthousiasme et lyrisme, une musique capable de charmer les oreilles les plus récalcitrantes ..." — La Tribune

"... Cette jeune personne nous offre un premier CD réussi. Un jeu aérien, souple, swingant, et des idées très personnelles. Souhaitons donc à ce talent, l'immense succès qu'elle mérite ..." — Jazz Notes


   Débora Seffer a participé aux émissions TV et Radios :

- « La marche du siècle » FR3
- « Téléthon » (A2)
- « Macadam » Arte
- « Beau et chaud » TV-Radio Canada
- « Le violon et l'exil » T.S.R (Télévision Suisse Romande)
- J.T « Festival Jazz à Sète avec Herbie Hancock » FR3
- France Inter
- France Musique
- TSF Jazz
- Fip
- Radio Latina





 
Cradled since birth by the the magic saxophone of her father Yochk'o, it is only natural that Debora Seffer grew up to be a jazz musician. At six years old she starts with the piano, but quickly her passion for the violin takes over and she wins three first prizes at the conservatory.

1992 — She creates her first quartet with Thierry Maillard on the piano. « Silky » (La Lichère), her first album, is critically acclaimed. Didier Lockwood comments : « This first record shows her talent, a very refined technique, great temperament and especially great originality.»

1993 — She is awarded the « Django d'Or » for Best French Hope in Jazz.

1994 - 1996 — Constant concerts : the International Jazz Festival of Montreal, touring in Sweden, the Opal Coast Festival, the Antibes Juan-les-Pins Festival (Jazz à Juan), a concert in Pusan (Korea)... She plays with Ornette Coleman, Stéphane Grappelli, Marcel Azzola, Christian Escoudé, Biréli Lagrenne and others.

1997 — With the release of her third album « Mantsika » (RDC Records), critics are unanimous. She plays with Lenny Stern in New York, plays again at the International Jazz Festival of Montreal alongside Biréli Lagrenne, Dennis Chambers and Matthew Garisson. She then does the first part of Joe Lovano's tour and plays in duo with guitarist Larry Coryell.

1998 — always with a close-knit team which the Sacem Foundation joined, she participates in the MIDEM's « Talents 98 » where she triumphs before her admirative peers. She's back on tour in March, this time for John Mc Laughlin's first part.

July 1999 — Debora releases « Standards » (RDC Records) with Kenny Werner (piano), Ray Drummond (bass) and Billy Hart (drums).

2003 — Musea releases the « Débora Seffer New Group » album, with a new quartet : Thierry Maillard (piano), Laurent Souques (bass) and Jean-My Truong (drums). This is the first time Debora uses her voice...

2004 and 2005 — the « Heliotropes » album (Cristal Records) is followed by a tour throughout France.

2010 — Eponymous album of the group « 4 Essential », with Thierry Maillard (piano), Dominique Di Piazza (bass) and Yoann Schmitt (drums).

2011 — Back in studio, Debora Seffer records a new vocal album. « Someone to Watch Over Me » is released in November 2012 by Muséa.

2012 - 2016 — Tours in France and Europe (Sunset sunside)


   About her…

"... Debora Seffer impresses in a very promising first album as the new and brilliant representative of a French tradition : the jazz violin... " — Le Nouvel Observateur

"... Didier Lockwood sparked initiatives, one of the most striking being Debora Seffer... The jazz violin is under the spotlight with this new star. A subtle cocktail of ternary, binary, odd rhythms, Hungarian and Gypsy influences... An original balance between melody, rhythm and harmony... " — L'Humanité

"... Debora Seffer is now one of the most appealing virtuoso violinists — she played with Grappelli and Lockwood, Ornette, Coryell, Lagrène... Despite her young age, Debora already has an amazing maturity and self-confidence as both a striking instrumentalist and a composer... to be continued ... " — Jazz Magazine

"... Debora Seffer appeared in the sphere of French Jazz with a bang. She plays an enthusiastic and poetical music that could charm the most recalcitrant ears ..." — La Tribune

"... This young lady offers us a successful first CD. Breezy, supple, swingy and with very personal ideas. Wishing this talent the huge success she deserves ..." — Jazz Notes


   Debora Seffer participated in the following TV and radio shows :

- « The March of the Century » (FR3)
- « Téléthon » (A2)
- « Macadam » (Arte)
- « Nice and warm » (TV-Radio Canada)
- « The violin and exile » T.S.R. (Télévision Suisse Romande)
- News « Festival Jazz in Sète with Herbie Hancock » (FR3)
- France Inter
- France Musique
- TSF Jazz
- Fip
- Radio Latina